karate

QU’EST-CE QUE LE KARATÉ ?

Texte extrait de Karaté-do Kyohan

Karaté et Karaté – Do

A Okinawa, un art martial miraculeux et mystérieux nous est parvenu du passé. On dit que celui qui en a maîtrisé les techniques peut se défendre efficacement sans utiliser d’armes et accomplir des exploits remarquables: rompre plusieurs grosses planches de son poing ou briser une poutre de plafond d’un coup de pied. Il peut tuer un taureau d’un seul coup de son Shuto « le sabre de la main », il peut percer le flanc d’un cheval de sa main ouverte, il peut franchir une pièce suspendu par les doigts aux poutres du plafond, il peut écraser une tige de bambou vert de sa main nue, cisailler une corde de chanvre d’une simple torsion ou écraser une roche tendre entre ses mains.

Certains considèrent que ces aspects de cet art martial, miraculeux et mystérieux, sont l’essence du Karaté-do. Ces faits ne sont qu’une part mineure du Karaté, analogue aux épreuves de coupe de bottes de paille du Kendo et il est erroné de penser que le Karaté-do s’arrête là. En fait, le vrai Karaté-do met l’accent sur l’aspect spirituel des choses, bien plus que sur leur aspect matériel, comme nous le verrons plus loin. Le Karaté-do véritable consiste à faire en sorte que, dans la vie quotidienne, l’esprit et le corps soient entraînés et développés avec humilité et que, dans les moments critiques, on soit capable de se dévouer entièrement à la cause de la justice.

KARA 唐 ET KARA 空


Le Karaté-do est un art martial propre à Okinawa. Si, dans le passé, il a été confondu avec la boxe chinoise à cause de l’utilisation du caractère 唐 dans son nom, c’est en fait au cours du dernier millénaire, à Okinawa qu’il se développa, se perfectionna et donna naissance à l’art martial que nous connaissons aujourd’hui, à travers les recherches et les entraînements des maîtres et des experts. Par consé-quent, il est parfaiteinent justifié de le présenter comme un art martial d’Okinawa.

On peut se demander pourquoi le caractère 唐(1) fut gardé si longtemps. Comme je l’exposerai dans la partie consacrée au développement du Karaté-do, je crois qu’au temps où l’influence de la culture chinoise était à son apogée au Japon, beaucoup d’experts en arts martiaux se rendirent en Chine pour pratiquer la boxe chinoise. Grâce à leurs nouvelles connaissances, ils modifièrent l’art martial existant alors appelé « Okinawa-te », éliminant certains points faibles, en améliorant d’autres et le transformèrent ainsi en un art accompli. On peut penser qu’ils consi-déraient que 唐 était un nom nouveau plus approprié. En effet, même dans le Japon contemporain, beaucoup de gens sont impressionnés par tout ce qui est étranger, et on peut aisément imaginer en quelle haute estime on tenait à cette famille d’un ensemble complet de mobilier chinois et de sa garniture était un sérieux obstacle à son rayonnement social. Dans ce contexte, il est évident que le choix de l’idéogramme 唐 avec la signification de « Chinois » était motivé par le désir d’exotisme.

Suivant la tradition, l’auteur a également dans le passé, utilisé le caractère 唐 . Cependant, à cause de la fréquente confusion avec la boxe chinoise et, parce que l’art martial d’Okinawa peut maintenant être considéré comme japonais à part entière, il est impropre et en un sens humiliant de continuer à utiliser 唐 . Pour cette raison et en dépit de nombreuses protestations, nous avons abandonné l’usage de 唐 pour celui de 空.

LA SIGNIFICATION DE KARA 空

Le premier sens attaché à 空 indique que le Karaté est une technique qui permet de se défendre à l’aide de ses mains et de ses poings nus, sans arme (2).

En second lieu, de même que seul un miroir limpide reflète sans distorsion ou que seule une vallée calme peut sans le déformer, renvoyer l’écho d’un son, celui qui désire étudier le Karaté-do doit éliminer de lui-même les pensées égoïstes et mauvaises, car il ne pourra comprendre ce qu’il reçoit qu’avec un esprit clair et une conscience pure. Ceci est un autre élément de « Kara » dans Karaté-do. Ensuite, celui qui veut étudier le Karaté-do doit s’efforcer d’être intérieurement humble et extérieurement paisible. Cependant, une fois qu’il a décidé de se dresser pour défendre la cause de la justice, alors il doit avoir le courage exprimé dans ces mots « Senman nin to iedomo ware, yukan » – (« même face à dix millions d’adver-saires, j’irai »). Ainsi, il sera comme la tige de bambou vert, vide (Kara) à l’intérieur, droit et avec des noeuds, c’est-à-dire, sans égoïsme, paisible et modéré. Cette signi-fication est aussi contenue dans l’élément « Kara » de Karaté-do (3).

Enfin, sur un plan plus fondamental, la forme de l’Univers est le néant (Kara), par suite le néant est forme lui-même. Il y a beaucoup d’arts martiaux, Judo, Kendo, Sojitsu (technique des lances), Bojitsu (technique des bâtons), et d’autres encore. Il n’y a aucune exagération à dire que le sens original de Karaté-do est celui-là même qui est la base commune de tous les arts martiaux. La forme est le néant, le néant est la forme elle-même. Le « Kara » de Karaté-do a ce sens.

  1. Les deux caractères 唐 et 空 sont homonymes en japonais. Le premier 唐 désigne ce qui est étranger en particulier en provenance de l’ancienne Chine, ce sens venantde son utilisation en chinois pour désigner la dynastie TANG (av. J.-C. 618-907). Le deuxième symbole 空 fût introduit pour le terme KARATÉ et il est maintenant considéré comme d’usage correct.
  2. Le terme japonais désignant les poings nus 空拳 (Kuken) est formé de la combinaison du caractère 空 (Kara) et du caractère 拳 désignant le poing.
  3. Dans la pensée japonaise, le vide intérieur indique l’absence d’égoïsme, la droiture, l’humilité et la gentillesse; les noeuds la force de caractère et la modération. [Note du traducteur.]

Les 2 livres du maître dans leur version originale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *